next up previous
Item suivant: PIM (Protocol Independent Multicast)
Sommaire: Le routage multipoint
Item précédent: Le routage multipoint

DVMRP

Décrit dans le RFC1075, DVMRP est dérivé du protocole RIP (Routing Information Protocol) et, comme lui, utilise la notion de distance. Les éléments de protocole sont mis dans des paquets IGMP. L'algorithme utilisé dans DVMRP est le Truncated Reverse Path Broadcasting (TRB) dont l'objet est de déterminer le chemin le plus court entre la source et tous les receveurs. Chaque routeur détermine sa place sur l'arbre ainsi constitué afin de déterminer lequel de ses interfaces se trouve sur le chemin le plus court. Les feuilles de l'arbre peuvent ne plus avoir de receveurs pour un groupe donné, l'arbre est alors tronqué (prunning).

DVMRP inclut la notion de tunneling permettant de propager des paquets multipoint à travers des routeurs ne supportant pas le routage multipoint. Pour cela les paquets multipoint ont un en-tête IP un peu particulier : les adresses sources et destination originelles sont mises dans deux éléments de "loose source routing" (routage à la source lâche), l'adresse source est celle du routeur qui émet le paquet et l'adresse destination est celle du routeur multipoint destinataire (à l'autre bout du tunnel). Celui-ci rétablit alors les adresses sources et destination d'origine.

DVMRP a été implémenté sous la forme du démon mrouted pour système Unix, à la base du MBone actuel (cf "4.0 mrouted") ainsi que sur certains routeurs (Proteon). Mais, comme tous les protocoles basés sur la notion de distance, il se prête mal à un déploiement à grande échelle.



Jres95